logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/11/2012

Une revenante

Quand je regarde la date de mon dernier billet , j'ai honte d'être si paresseuse. Mais il y a eu les fêtes de Nouvel An chez nous et les fêtes qui suivent que j'ai passé avec mes enfants et leurs belles-familles, mes petits-enfants et hier avec des amies francophones .

Je vous assure que je pense à vous tous et que j'apprécie vos petits mots sur mon journal.

Nous entrons dans la période de l'hiver . Le soleil est souvent caché par des nuages et la pluie nous réjouit quand elle n'est pas une pluie d'orage. Quand nous avons fêté la fête des Cabanes où nous mangeons dans des cabanes rappelant les 40 ans passés par nos ancêtres dans la Désert , la pluie jouait entre les branches qui servent de toit et nous avons apprécié la bénédiction de la pluie douce.

Le Lac de Thibériade est monté de 2 cm et demi , cela paraît infime mais cela représente notre seule réserve d'eau .

Je vais vous quitter en vous embrassant tous et toutes , en vous souhaitant d'être inscrits pour un an encore dans le grand Livre de Vie ce que nous demandons le jour de Yom Kippour.

02/09/2012

Encore des dates dans le passé

Il y a des dates qui restent dans la mémoire collective mais aussi dans la mémoire de chacun.

Le 19 juillet nous avons revu les premiers pas de l'homme sur la Lune. Mes filles avaient 11 ans, 6 ans et 5 ans.

La grande était avec les Eclaireurs au camps du Mont Dore où les organisateurs avaient loué une grande télévision pour que les enfants puissent suivre l'exploit. Elle s'en souvient encore.

Les deux petites étaient en colonie de vacances dans les Vosges. Mon mari et moi avont été les voir. Je ne pense pas que l'évènement les ait marqué mais moi je me souviens que lors de notre départ, la petite Véronique m'a crié " Maman , Valérie pleure " Elles étaient bien jeunes pour être trois semaines sans les parents. Mais quanq on est une jeune maman on pense que l'enfant sera content même si notre coeur est aussi déchiré que le leur , ce que l'on découvre après coup.

La troisième date est celle de la mort de la princesse Diana. j'étais en vacances chez une amie à Cannes et quand nous commencions le petit déjeuner, la télévision annonce le terrible accident arrivé dans la soirée à Paris.

Mon amie me l'a rappelé ,hier soir quand je l'ai appelé.

Je vais arrêter mes rappels de dates du passé. Je vais encore regarder vers l'avenir. Nous ne savons pas quand une date devient importante.

Mes amitiés à tous depuis Jérusalem. "Shavouah Tov ", cela veut dire " Bonne semaine "

21/07/2012

Des nouvelles sous 40 degrés

Il y a longtemps que je ne suis venue vous dire ce que je fais sous cette chaleur qui nous écrase. Il faut choisir le moment pour sortir avec les enfants et le plus souvent nous allons dans des centres commerciaux où la température est supportable.

Les associations qui organisent des activités ont annulé pour cause de chaleurs difficilement supportables pour les personnes âgées et les enfants.

Quand à moi, je profite de ce temps disponible pour faire le tri dans mes souvenirs que j'écris sur de grands cahiers ou sur l'ordinateur. Le 16 juillet a eu lieu le 70 ° anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv. J'étais alors une petite fille de 11 ans et demi . Je me souviens où j'étais ce jour là, nous étions réfugiés dans les Pyrénées , nous étions partis dans des trains que les mairies de l'Est de la France avaient organisé pour que les populations ne soient pas sur les routes de l'exode qui s'en suivrait devant l'avance des armées allemandes en cette année 1940.

La rafle n'eu pas seulement eu lieu à Paris mais dans toute la zone occupée par les allemands. Mon oncle ,le frère de ma mère habitait à Nancy d'où ma famille est originaire, a été arrêté ce même jour est déporté à Drancy puis à Auschwicz par le convoi n° 11 ,où il est mort.

Le service des étrangers de Nancy avait prévenu tous les juifs étrangers qu'ils allaient être arrêtés, qu'ils prennent une valise et leurs familles et fuient vers la zone libre. Un film a été fait de leurs combats.

Mon oncle qui avait été interné pendant la première gierre mondiale dans l' Empire Austro-hongrois , à Cracovie, parce qu'il était citoyen polonais ne voulut pas croire que les choses et le monde avaient changé.

Je vais arrêter parce que le souvenir est toujours aussi douloureux , surtout que sa femme fut aussi déportée en 1944 par le convoi n° 71 et qu'elle mourut ,elle aussi à Auschwicz. 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique